Laboratoire GEODE

Accueil > Personnels permanents
gjk

Léa SEBASTIEN

Maître de conférence Université Toulouse Jean Jaurès

  • Tel : 0033-5 61 50 48 67
  • Courriel : lea.sebastien@univ-tlse2.fr
  • Adresse : Bureau C125
    Maison de la Recherche de l'Université Jean Jaurès
    5, Allées A. Machado - 31058 TOULOUSE Cedex 1

PRESENTATION


Léa Sébastien est enseignante-chercheure à l’Université Toulouse II, Laboratoire GEODE depuis octobre 2010. Elle étudie actuellement l'usage politique des indicateurs de développement durable et les conflits environnementaux. Après des études effectuées à l’Université McGill au Canada, elle a terminé une thèse à l’Ecole des Mines en 2006 sur la gouvernance des ressources naturelles, au cours de laquelle elle mit sur pied un modèle d'aide à la négociation environnementale intitulé l'Acteur en 4 Dimensions. Niveau recherche, Léa Sébastien a été chercheure senior à l’Université de Bruxelles  de 2008 à 2010 où elle était en charge de projets européens FP7 (POINT ; CEECEC) ; elle a également effectué un post-doctorat en 2007 à l’IFREMER sur les jeux d’acteurs en zones humides. Ses thèmes de recherche touchent particulièrement l’étude des interactions entre rapports sociaux et rapports à la nature, la patrimonialisation, la négociation, la concertation et médiation environnementale, les politiques publiques de l'environnement, le développement durable et la gouvernance territoriale. Niveau enseignement, Léa Sébastien a enseigné à l’Université de la Rochelle (DD, gouvernance, politiques publiques de l'environnement, gestion des ressources naturelles) et donne des cours actuellement à Toulouse II de L1 à M2 sur des thématiques associées à la géographie humaine, au développement durable. Elle a réalisé un ouvrage scientifique en 2002 portant sur les potentialités de gestion durable en forêt privée, intitulé : «Forêt cherche propriétaire pour relation durable » (Editions ECOFOR, 2002).

 


THEMES DE RECHERCHE PASSES ET EN COURS


Indicateurs

Gouvernance

Jeux d’acteurs

Objets/terrains

-Usage politique des indicateurs de développement durable en Europe
-Spécificités des indicateurs composites
-Fossé entre offre et demande d’indicateurs
-Développement durable et bien être
-Echec des indicateurs alternatifs au PIB

-Aide à la résolution de conflits environnementaux
-NIMBY
-Médiation
-Négociation territoriale
-Dette écologique
-Concertation locale
-Développement durable socio-centré
-Patrimonialisation multi-échelles

-Interactions entre rapports sociaux et rapports à la nature
-Potentiel de coopération, conflit, domination, cohabitation -Acteurs influents, dépendants
-Acteurs absents, faibles
- Place de l’attachement
- Interactions entre pratiques, représentations et savoirs

-Forêt privée de Sologne
-Eau sur le Kilimandjaro
-Zone humide dans les Barthes de l’Adour
-Gravières dans la plaine du Forez
-Indicateurs composites au sein des institutions européennes
-Dette écologique d’une multinationale en Belgique

 

PROGRAMMES DE RECHERCHE RECENTS ET EN COURS

  • CEECEC (Civil Society Engagement with Ecological Economics)- FP7:
    Analyses de conflits sur les ressources et l'environnement à la lumière des théories de l'économie écologique. Partenaires: Univ. Autonoma de Barcelona (E), Univ. Klagenfurt (A), Univ. Buenos Ayres (Argentina), Univ. of Lisbon (P), SERI (A), et 8 Associations non Governenmentales. CEECEC représente un projet européen visant une collaboration active entre chercheurs et ONG à propos de thèmes touchant à la résolution de conflits environnementaux. Ainsi, au niveau international, six centres de recherche et huit ONG travaillent ensemble sur des études de cas pour mettre en place des méthodologies d'analyse des conflits liés aux ressources naturelles et d'aide à la médiation environnementale, à la lumière des théories de l'économie écologique. Le CEDD a choisi de travailler sur trois études de cas : 1) La gestion des déchets en Campanie, Italie : face à la gestion illégale des déchets orchestrée par la camorra de Naples et l'organisation d'un réseau d'associations locales proposant des alternatives, nous nous intéressons ici à l'idée de « transition » en matière de gestion des déchets et à la notion de « niche d' innovation » concernant les alternatives envisagées ; 2) la déforestation au Cameroun : dans ce cas, nous tentons de mener une étude conséquentialiste et contre-factuelle à propos des impacts de la déforestation afin d'être en mesure d'analyser et de comparer les évolutions en termes de « terroirs », de valeurs attribuées à la forêt, et d'occupation du sol entre zones en forêt et zones dégradées ; 3) la pollution par l'industrie lourde à Hoboken, Belgique : ici, nous souhaitons appréhender le sentiment des acteurs territoriaux vis-à-vis de la justice environnementale et envisager une méthode capable d'évaluer la dette écologique de l'industrie envers les habitants de Hoboken.

 


PUBLICATIONS


Articles dans revues à comité de lecture :

 

 

Chapitres d’ouvrages

 

Ouvrages / directions d’ouvrages ou de n° spéciaux de revues

 

Actes de Colloques

 

Publications de vulgarisation

 

Thèse de doctorat

 

Rapports finaux de projets de recherche européens

AccueilImprimerContactPlan du siteCredits