Laboratoire GEODE

Accueil > Doctorants

David LEROY

Doctorant

  • Tel : 05 61 50 43 61
  • Courriel : david4leroy@hotmail.fr
  • Adresse : Bureau C231
    Maison de la Recherche de l'Université Jean Jaurès 
    5, Allées A. Machado - 31058 TOULOUSE Cedex 9

 

TITRE DE LA THÈSE

Vulnérabilités liées à l’eau dans les páramos dans un contexte d’intensification des activités agro-pastorales.

Direction : J. M. Antoine, MCF Géographie, HDR, GEODE UMR 5602 UTM        
Co-direction : A. Angéliaume-Descamps, MCF Géographie, GEODE UMR 5602 UTM

 

RÉSUMÉ DE LA THÈSE

Cette thèse de géographie et aménagement a pour objectif d’étudier les vulnérabilités liées à l’eau dans les páramos colombiens et vénézuéliens.

Le páramo est un écosystème tropical d’altitude (2 500 m.- 4 800 m.), que l’on retrouve seulement dans les Andes septentrionales (Colombie, Équateur et Venezuela), entre la limite des forêts et des neiges éternelles. Il est mondialement reconnu pour sa biodiversité et les paysages exceptionnels qu’il génère, mais surtout pour son rôle stratégique dans la rétention et la régulation des ressources en eau. Mais depuis quelques décennies, cet espace connait des mutations radicales de l’utilisation du sol et de l’exploitation des ressources, impulsées notamment par le développement d’un maraîchage intensif. Cette nouvelle activité, qui repose sur la pratique de l’irrigation et l'usage intensif d’intrants chimiques, est souvent considérée comme le principal moteur économique de ces hautes vallées andines. Toutefois, elle s’accompagne en retour d’une dégradation environnementale importante, liée à une surexploitation et à une contamination de la ressource en eau.

Nous nous interrogeons ainsi sur la capacité des agriculteurs à réduire, anticiper ou aggraver les risques liés à l’eau. La méthodologie adoptée s’appuie sur la technique de l’entretien semi-directif ainsi qu’une observation directe et participante avec les communautés rurales du páramo.

Mots-clefs : vulnérabilité, ressource en eau, agriculture intensive, páramo, Andes tropicales, gestion de l'eau, représentations sociales.

 

PUBLICATIONS

 

COMMUNICATIONS