Laboratoire GEODE

Accueil > Personnels permanents

 

Patrice CASTEL

Doctorant

 

TITRE DE LA THESE

L’ancrage territorial du lycée d’enseignement professionnel agricole : un support de pratiques itératives motivantes d’apprentissage et d’appréhension de la complexité par l’action et l’approche pluridisciplinaire - Une entrée privilégiée dans la géographie et l’éducation au développement durable (EDD).

 

RESUME DE LA THESE

Une maîtrise de Géographie (La lecture du paysage, démarche novatrice globalisante : une didactique pour la Géographie, un outil pour l'éducation à l’environnement – Exemples choisis dans le bassin du Vicdessos – Ariège) puis un D.E.A. de Géographie (L’architecture montagnarde vernaculaire: un patrimoine ressource pour une formation-développement dans le département de l’Ariège) ont porté sur les pratiques d’apprentissage chez les collégiens et adultes en voie d’insertion. Devenu professeur d'Histoire-Géographie en lycée agricole, je me suis demandé comment la géographie pouvait contribuer à la construction du lien au territoire et favorise l’accrochage chez l’élève de lycée professionnel agricole.
Dans le prolongement de cette réflexion didactique et pédagogique, le projet de thèse proposé part du constatque l’ancrage territorial et les spécificités d’ordre pédagogique du lycée d’enseignement professionnel agricole peuvent constituer pour l’apprenant une entrée privilégiée et motivante dans les notions et concepts de la géographie.
L’objectif principal de la thèse est d’apporter des réponses à un double questionnement d’ordre social et scientifique, pour mieux aborder l'interface nature-société où se situe la géographie.

En premier lieu, il s’agira d’exposer un questionnement professionnel d’enseignant qui renvoie à des attentes sociales auxquelles il s’agit de répondre : renouvellement des pratiques pédagogiques mises en oeuvre dans l’enseignement de la géographie en lycée professionnel agricole, évolution du regard qui porte sur les territoires ruraux (d’où une incidence sur les enseignements), introduction de l’éducation au développement durable. A ce titre,  nous soulignerons les spécificités de l’enseignement agricole, qui constitue de longue date un champ d’expérimentation de pratiques pédagogiques actives dans le domaine de l’éducation à l’environnement et du développement durable (cf. travaux du CEP de Florac ou de l’ENFA), ainsi que de l’animation des territoires.

Dans un second temps, nous mettrons en perspective les enjeux scientifiques inhérents à ces pratiques dans le champ des recherches en didactique et en éducation au développement durable, en insistant sur la reconfiguration des disciplines (et en particulier la géographie) dans un contexte de trans/inter/pluridisciplinarité. Nous exposerons un questionnement d’ordre didactique, relatif aux cadres notionnels et conceptuels (ex : territoires, territorialisation, territorialité, etc..) ainsi qu’aux modes de raisonnement mobilisés par la discipline géographique scolaire en vue de l’éducation à l’environnement et au développement durable. Nous nous demanderons, en particulier, quelles sont, dans l’enseignement professionnel agricole et ses spécificités de formation par modules généraux  et professionnels, les convergences possibles entre la géographie et les autres disciplines entrant dans l’éducation au développement durable. A ce titre, comment la géographie scolaire permet-elle la prise en compte de thématiques transversales (environnement, paysage, développement local…) et d’objectifs transdisciplinaires (éducation au développement durable, études de territoire…) ?

De manière plus spécifique, nous nous interrogerons  quant aux modalités  d’adaptation de la formation au territoire d’ancrage de l’établissement, en amenant l’apprenant à caractériser le contexte socioprofessionnel et territorial, tout en distinguant les dynamiques des territoires ruraux et les enjeux du développement durable. Dès lors, il s’agira d’élaborer une méthode d’analyse et des outils d’animation permettant à l’apprenant d’identifier et d’intégrer les évolutions de l’environnement sur son propre territoire (cf. travaux d’Eduter - CNPR), par la mise en oeuvre d’une pédagogie de la découverte qui s’appuie sur le concept de « territoire » qui sera illustré par le Pays tolosan, dans le cadre d’une démarche partenariale d’expérimentation.

Notre travail, entre recherche fondamentale et recherche-action, nous conduira à collecter des données institutionnelles d’ordre épistémologique et didactique, ainsi que de éléments issus des pratiques pédagogiques. Il s’agira d’expérimenter des méthodes d’analyse et des outils d’animation de territoires qui seront ensuite évalués.
 

MOTS-CLES : Enseignement agricole – Didactique de la géographie – « Education au territoire » - Education au développement durable (EDD).

 

ENCADREMENT

Directrice : Christine Vergnolle-Mainar (Maître de conférences HDR - laboratoire GEODE et ESPE Toulouse – Midi-Pyrénées).
Nina ASLOUM, MCF, Laboratoire EFTS, ENSFEA Toulouse-Auzeville

 

CURSUS UNIVERSITAIRE

1996 : D.E.A. Territoires-Aménagement-Environnement option «Paysages»
« L’architecture montagnarde vernaculaire: un patrimoine ressource pour une formation-développement dans le département de l’Ariège », Université de TOULOUSE – LE MIRAIL Laboratoire GEODE – U.M.R. 5602 C.N.R.S.

 


ACTIVITES D ’ENSEIGNEMENT

Professeur d’histoire-géographie en lycée agricole
LEPRP L’OUSTAL 31380 MONTASTRUC-LA-CONSEILLERE

 

PRINCIPAUX TRAVAUX

Réalisation d’expositions

Organisation de colloques, conférences et cycles d’animations

 

AccueilImprimerContactPlan du siteCredits