Laboratoire GEODE

Accueil > Doctorants
 

William BERTRAND

Doctorant

  • Courriel : william.bertrand@etu.univ-tlse2.fr
  • Adresse :  Bureau C231
    Maison de la Recherche de l'Université Jean Jaurès 
    5, Allées A. Machado - 31058 TOULOUSE Cedex 9

 

TITRE DE LA THÈSE

Etude des changements environnementaux à haute altitude dans les Pyrénées à partir des archives lacustres. L'apport des diatomées en tant que bio indicateur de ces changements.


Encadrement : 

Laboratoires associés :

Contexte :

Les changements environnementaux qui affectent les milieux de haute altitude pyrénéens sont complexes et nombreux et seront encore plus nets dans les années à venir. Le réchauffement du climat, enregistré localement depuis la deuxième moitié du XX°s., pourrait engendrer une augmentation de 2°C dans les prochaines décennies selon les simulations les optimistes et atteindre 3.5°C à 5°C dans le scénario le plus sévère (IPS/CNRM/CERFACS, février 2012). Cette modification ne sera pas sans conséquence sur les biocénoses d’altitudes et les activités socio-économiques. Les changements phénologiques qui affectent déjà les communautés animales et végétales représentent, avec la fonte accélérée des glaciers, la réponse la plus perceptible et la plus rapide aux effets du changement climatique et une étude récente montre un indice élevé de thermophilisation des Pyrénées qui sera responsable d’une réduction des biocénoses de milieux froids d’altitude. A ce facteur de transformation, s’ajoute depuis le milieu des années 60 une réduction progressive de la charge pastorale et une modification des pratiques pouvant conduire localement à des scénarii d’abandon tout aussi préjudiciables à la biodiversité, mais aussi une augmentation de la fréquentation touristique, une hausse des retombées atmosphériques azotées et en contaminants métalliques ou bien encore l’arrivée d’espèces invasives dont les conséquences sont encore mal mesurées. Autant de facteurs qui impactent à des échelles différentes l’environnement et complexifient les démarches prospectives des gestionnaires, les politiques publiques de conservation ou de développement local ; mais parmi lesquels il est encore difficile de distinguer ceux qui représentent les principaux facteurs de forçages.

Comprendre les risques de modification encourus face aux changements du climat et des pratiques humaines représente un enjeu de tout premier plan car ils conditionnent les décisions et actions futures. Cependant, nous ne disposons encore que de peu d’informations permettant de qualifier et de quantifier la nature et les causes des transformations environnementales à l’œuvre et force est de constater un déficit de connaissance pour les secteurs de haute altitude. Ce déficit est particulièrement patent sur le versant nord des Pyrénées.

Intégrée dans un projet plus large dénommé ROECEPAL (Rétro-observation et Evaluation des Changements Environnementaux dans les Pyrénées à partir des Archives Lacustres) cette thèse envisage donc une démarche de rétro-observation fondée sur l’étude multi-proxy d’archives lacustres d’altitude qui, couplée à l’étude des états actuels, permettra de comprendre la réponse des écosystèmes subalpins face aux changements environnementaux, climatiques et anthropiques, de replacer leurs états écologiques actuels dans la perspective des évolutions passées et de détecter l’amplitude des changements en cours.

Ainsi l'analyse des compositions sédimentaires, de la géochimie organique et des assemblages biologiques de pollens, de chironomes fourniront tout autant d'éléments de références auxquels viendront s'ajouté les données relatives à l'étude des assemblages de diatomées. Cette approche interdisciplinaire réunissant différents chercheurs et laboratoires permettra une analyse croisée et devrait donner une image plus précise des changements environnementaux passés dans les milieux lacustres d'altitude.

Les objectifs sont multiples :

Il s'agit dans un premier temps de tester les diatomées en tant que bio-indicateurs susceptibles de permettre une reconstitution efficace des changements environnementaux.

Il s'agit ensuite de mesurer et de quantifier l’évolution des paramètres climatiques et des changements environnementaux au cours des 5000 dernières années.

Cette étude doit aussi permettre de documenter et d’évaluer les changements de la structure des communautés de diatomées et ainsi compléter nos connaissances sur la réponse des systèmes lacustres aux changements du climat et aux perturbations anthropiques.

Enfin ces nouvelles données doivent permettre de reconstituer l’évolution sur le long terme de la réponse des lacs et de leur biodiversité aux changements du climat et à l’anthropisation des milieux de montagne.

Mots clefs : Pyrénées, Changements environnementaux, Diatomées, multi-proxy, Holocène, lacs d'altitude, sédiments lacustres, paléoenvironnements