Laboratoire GEODE

Accueil >Axes de Recherche

Axe 2 : DYNAMIQUES ET ENJEUX CONTEMPORAINS DE L'ENVIRONNEMENT ET DES PAYSAGES

 

Coordination :

A. Peltier


Membres de GEODE concernés :

Bernard Alet*, Alexandra Angeliaume-Descamps*, Jean-Marc Antoine*, Hugues Barcet**, Philippe Béringuier*, Frédérique Blot***, Gérard Briane*, Nicolas De Munnik**, Bertrand Desailly*, Florence Géret***, Sylvie Guillerme**, Dominique Laffly*, Eric Maire**, Pierre Marty***, Jean-Paul Métailié**, Anne Peltier*, Léa Sébastien*, Jean-Christian Tulet**, Philippe Valette*
* Université de Toulouse II – le Mirail
** CNRS
*** CUFR J.-F. Champollion, Albi

 

Mots clefs :

Environnement, paysage, durabilité, changement, adaptation, opérationnalisation


Créé en 2010 par fusion de différents pôles de recherche du laboratoire (Risques et catastrophes naturelles, Feu, incendies et usages du feu, Gestion de la biodiversité, Agricultures intensives et mutations environnementales, Paysage), l’Axe 2 travaille sur les dynamiques environnementales et paysagères récentes et actuelles et sur les enjeux que représentent ces dynamiques pour les sociétés. Le recul temporel d’environ deux siècles permet de mettre en perspective les évolutions récentes et attendues en matière d’environnement et de paysage.

Il aborde l’analyse des dynamiques et enjeux contemporains des environnements et des paysages. La reformulation des recherches sur les interactions nature-société est liée, d’une part à la compréhension de phénomènes globaux qui ont et auront des répercussions sur les environnements et les paysages et, d’autre part, à l’analyse des changements et adaptations des outils et pratiques de gestion institutionnelles et sociétales à différentes échelles territoriales.

Les questionnements sont nombreux dans cet axe car ils s’intéressent globalement à la compréhension des changements en cours dans les rapports de l’homme avec la nature, et notamment à l’analyse à différentes échelles spatiales des actions des sociétés sur les environnements et les paysages et des évolutions que ces derniers connaissent dans des temporalités courtes suite à ces actions. Ce cadre réflexif impacte en outre les pratiques scientifiques à l’œuvre, nécessitant de modifier plus ou moins en profondeur les méthodologies d’analyses des dynamiques.

Le projet et la réflexion se structurent autour de trois questions principales :


Au-delà des dynamiques contemporaines qui sont le coeur réflexif de cet axe, il sera aussi tourné vers une approche prospective à court et à moyen terme. Au plus près des évolutions des politiques de gestion des environnements ou des paysages, les activités de l’axe sont marquées par une approche en deux temps :

 

Méthodes employées :


La spécificité de l’axe est le recours complémentaire à deux grandes catégories de méthodes : les méthodes relevant du diagnostic environnemental et paysager (au sens physique du terme : relevés floristiques et faunistiques, données hydrologiques, diagnostic paysager, etc.) et les méthodes relevant du champ de l’enquête sociale (qualitative et quantitative). Le recours aux systèmes d’information géographique constitue l’un des modes de confrontation et d’intégration de ces données. Autre spécificité de l’axe, la mise en perspective historique, qui impose le recours aux données d’archives (plans cadastraux, archives photographiques, sources écrites) pour les deux derniers siècles.

 

Champs géographiques d’investigation :

Les travaux de l’axe se concentrent sur plusieurs domaines géographiques : le Sud-Ouest de la France, l’Amérique latine (Mexique, Venezuela, Colombie, Chili), Madagascar, l’Inde.

 

AccueilImprimerContactPlan du siteCredits